Webinaire gratuit
"Présentation de la ferme du nouveau monde"

Avant de devenir agriculteurs Michaël et Élodie réalisaient leur potager afin de garantir l'autonomie alimentaire de leur famille. Leur production étant supérieur à leur besoin, ils décident de vendre l'excédent de production et donc de devenir professionnels. Leur activité de maraîchage se fait sur sol-vivant sur 5000m², et ils vendent leur production en circuit-court ou en vente directe à la ferme.

Vous pouvez découvrir la ferme sur :

Au menu du webinaire
  • L'histoire de la ferme

  • L'aménagement de la ferme

  • Outils et techniques de cultures

  • Modèle économique : modes de commercialisation et chiffre d'affaire

Il est nécessaire de s'inscrire pour pouvoir participer au webinaire, la billetterie se trouve par ici :

Le webinaire sera enregistré puis disponible sur la chaîne Youtube "L'Atelier Fertile".

> La famille de la Ferme du Nouveau Monde : Elodie et Michaël Chauvet et leurs enfants

Nous avons tout d'abord aménagé une maison assez grande pour notre famille nombreuse et notre élevage de chiens de traîneaux. La maison correspondait à nos attentes d'alors d'autant qu'elle possède un puits et que nous sommes à la recherche de l'autonomie depuis 2004.

J'ai découvert en 2011 la permaculture dans un numéro des 4 saisons du jardin bio.

Jamais avant l'achat de cette maison nous n'avions pensé devenir paysans producteurs dans toute la noblesse du terme.

Nous avons aménagé dans notre petite ferme le 1er mai 2018 et le 6 du mois un  petit potager vivrier était réalisé ainsi que les enclos des animaux (nous ne sommes pas végétariens).

Nous découvrons alors la nature de notre sol, qui n'est alors pas du tout adapté pour mener des cultures maraîchères - mais avec le coeur et l'envie de l'améliorer, les productions deviennent abondantes. Alors des amis nous suggèrent l'idée de vendre nos excédents. J'avais déjà un numéro MSA de part mon élevage de chiens de race samoyede, j'ai donc fait une extension d'activité avec la production de légumes diversifiés (sous le régime du micro-BA).

Nous ne sommes pas des marginaux mais ne croyons plus dans ce système et n'attends rien de la part de nos dirigeants. Nous pensons que si le monde doit changer ce sera pas nos actions personnelles. C'est pourquoi nous avons appelé notre lieu "Ferme du Nouveau Monde" : nous n'étions pas attaché à l'ancien ni d'ailleurs au nouveau paradigme qu'on nous propose.

Nous ne sommes qu'une micro-ferme, rien de plus, mais essayons à notre échelle et avec nos consomm'acteurs de lier une compréhension de l'impact de la consommation humaine (par des portes ouvertes) pour leur faire comprendre que leur façon de consommer est encore plus importante que l'accès à une alimentation saine. C'est défendre une idée du vivant et du vivre ensemble.

Nous aimerions voir des millions de micro-fermes avec 50 à 70 cliens hebdomadaires fleurir partout sur la planète. La population intégrerait alors la forte corrélation entre alimentation, santé et biodiversité, sans les nuisances et pollutions dont sont aujourd'hui victimes nos paysages.

Nous restons peut-être des utopistes mais gardons notre âme d'enfant et croyons en un monde meilleur basé sur le partage et le respect du vivant dans toute sa diversité.

A la ferme nous mettons aussi en oeuvre des expériences avec le Magrav et la Grans, pour remédier aux traitements chimiques (même d'origine végale).

Voilà qui nous sommes.

michael elodie.jpg